cuisine turque
25
Mai

Découvrez les saveurs authentiques de la cuisine turque

La cuisine turque est l’une des plus variée au monde. En effet, elle est classée comme la troisième cuisine la plus riche après la gastronomie française et la gastronomie chinoise. Pourtant, cette cuisine semble manquer de reconnaissance et est souvent associée au Döner Kebab uniquement !

La cuisine Turque : un carrefour entre l’Europe, l’Asie et l’Orient

Cette situation géographique unique combinée à la migration des Turcs d’Asie centrale vers l’Europe a façonné l’identité de la gastronomie du pays au fil des siècles. Les six siècles de présence ottomane et l’influence réciproque entre la Turquie et ses pays voisins (Grèce, Bulgarie, Balkans, Irak, Syrie, Iran, Arménie…) sont les principales raisons pour lesquelles nous retrouvons tant de plats communs entre ces cuisines, comme la dolma, le börek, le kebab, le mantı (ravioli turc), etc.

Une séduisante diversité des saveurs

La cuisine égéenne occidentale et turque sont basées sur les vestiges de la cour ottomane et de la cuisine grecque et sont marquées par une préférence pour le riz par rapport au boulgour. En revanche, moins d’épices sont utilisées par rapport aux autres cuisines régionales turques. En outre, les fruits de mer sont abondants et appréciés en toutes saisons. Les plats principaux de cette région sont les dolmas, les mezzes et les fruits de mer.

La cuisine de la mer Noire est essentiellement basée sur les produits de la mer et trouve son inspiration dans les Balkans et les cuisines slaves. Les principaux plats de cette région sont les pizzas turques, le poisson, les haricots secs et le fromage.

La cuisine anatolienne et du sud-est de la Turquie est quant à elle connue pour ses kebabs (viande grillée), ses mezzes, ses épices ainsi que ses célèbres desserts comme le baklava.

3 éléments sont récurrents dans un repas traditionnel turc

  1. Le yaourt (yoğurt) : le yaourt est originaire d’Asie centrale, et aurait atteint l’Europe et les Balkans par l’intermédiaire des peuples turcs. Les Turcs utilisent le yaourt en association avec des plats salés. Il est aussi plus dense, a une touche d’acidité et accompagne presque toutes les viandes et les légumes.
  2. Le thé turc (çay) : le thé en Turquie est une véritable institution et un signe d’hospitalité incontournable. La plupart du temps, il s’agit de thé noir qu’on boit dans un petit verre à n’importe quel moment de la journée ou même en soirée.
  3. Le café turc (türk kahvesi) : ce café est différent du café connu partout ailleurs car le marc est présent dans la tasse.