MONSIEUR CHJIAA
27
Juin

Interview avec MONSIEUR CHJIAA

M. CHJIAA, PARLEZ-NOUS UN PEU DE VOTRE PARCOURS.

Cela fait 30 ans que je travaille dans le secteur de la construction. Aujourd’hui je travaille pour TGCC, entreprise de construction au Maroc, et ce depuis 1992. Pendant les 3 premières années, j’ai été payé à la tâche, ensuite j’ai été promu chef d’équipe et puis chef de chantier principal. Je suis responsable de la gestion de plusieurs équipes composées de 20 à 25 personnes.

COMMENT CONTRÔLEZ-VOUS LE TRAVAIL DE CHAQUE MAÇON ?

Chaque maçon s’occupe d’une tâche qui lui est propre. Cependant, tous les maçons sont complémentaires, et c’est ce qui fait d’eux une équipe. D’ailleurs, aimer travailler en équipe fait partie des critères d’un bon maçon.

RACONTEZ-NOUS UNE HISTOIRE DRÔLE QUI VOUS EST ARRIVÉE EN PLEIN CHANTIER

Une fois, l’un des maçons était en train de creuser l’emplacement des fondations et de leur semelle. Il a commencé à transpirer et s’est senti épuisé. Il a donc changé d’emplacement et a commencé à creuser une nouvelle fondation. Lorsque je m’en suis aperçu, je lui ai demandé pourquoi il a décidé de réaliser une nouvelle semelle, il a simplement dit que la première a été tellement dure à creuser qu’il a préféré changer d’endroit. Pour lui, tous les emplacements étaient pareils et il pouvait creuser là où ça l’enchantait.

ÊTES-VOUS PROCHES DE VOS EMPLOYÉS ? LES CONSIDÉREZ-VOUS COMME VOTRE FAMILLE ?

Absolument ! Nous avons partagé beaucoup de moments et d’expériences. Nous sommes solidaires et avons le même but : Nous voulons le meilleur pour notre entreprise.

QUEL MESSAGE VOUDRIEZ-VOUS PASSER À VOTRE ÉQUIPE ?

Il faut travailler avec vigueur et être très prudent pour éviter tout accident de travail. Notre métier est difficile, nous devons donc respecter à la lettre les consignes de sécurité car les chutes sont parfois mortelles et les blessures peuvent être graves et handicapantes.